• Je bataille...

    ... pour terminer le pull en angora commencé en janvier.

    Les nombreuses heures de train ont eu l'effet escompté. J'ai avancé très vite les manches, le dos et le devant jusqu'au début de la patte de boutonnage. Puis, les choses se sont quelque peu dégradées.

    Tout d'abord, j'avais moins d'heures de loisir et puis j'ai commis erreur sur erreur. La première fut de voir seulement après la fin du devant gauche que la poche de poitrine prévue serait trop basse, d'où un dé-tricotage et re-tricotage en règle. Une fois ce devant terminé, j'ai tenté un essayage provisoire. Ce qui avec un seul côté, des fils qui pendent partout et une aiguille circulaire qui ne voulait rien savoir pour rester en place ne fut guère aisé. Tout ceci pour m'apercevoir d'une deuxième erreur :  la base du col était ... trop basse. Dé-tricotage- re-tricotage.

    Voici donc où l'ouvrage en est au moment de ce billet :

    Je bataille...

    Seulement à y regarder de près, le départ du col ne me plaît pas du tout. L'idée en soi n'est pas mauvaise mais l'exécution laisse beaucoup à désirer parce que je n'ai pas réussi à croiser suffisamment fermement les fils beige et blanc pour obtenir une finition soignée.

    Je bataille...

    J'ai donc décidé de reprendre le début du col en ajoutant les 3 m de la bordure blanche à la suite de la bande de boutonnage pour éviter le décalage  que l'on voit  très nettement sur la photo, beaucoup plus à droite qu'à gauche d'ailleurs.

    En dépit de ces déconvenues, je ne perds pas espoir d'en terminer bientôt, même s'il est peu vraisemblable que je puisse  porter ce polo maintenant ! 

    A très bientôt


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    2
    Mercredi 29 Mars à 22:49
    Jodarlay

    Quel plaisir de te lire à nouveau...pour faire écho à Mimicaillou, ma mère disait : "100 fois sur le métier remettez votre ouvrage"...à très vite pour voir l'ouvrage terminé et porté...je t'embrasse...

    1
    mimicaillou
    Lundi 13 Mars à 07:30

    Comme on me disait lorsque j'étais enfant " faire et défaire, c'est toujours travailler." Je détestais cette phrase et ça n'a pas changé. Néanmoins, nous sommes bien obligées d'en passer par là quand le résultat ne nous plaît pas ! Je suis sûre que tout va rentrer dans l'ordre et que ce polo vous attendra pour fêter la venue de l'automne. Votre soin pour tous ces détails fait la beauté de vos ouvrages.

    Belle journée, Bernadette !



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :