• Les vacances sont finies, l'école a repris.

    Exit 2012, Vive 2013

    On range les décorations de Noël, on envoie ses voeux les plus ardents à tous ceux que l'on aime, on  prend une grande série de résolutions (du genre : cette année, je déstocke, je fais ceci, je ne fais plus cela) et gaillardement on attaque 2013.

    Sauf que, les bonnes résolutions n'étant faites que  pour être tenues qu'à moitié, j'ai laissé en plan les nombreux en-cours pour me lancer dans des échantillons. Comme j'ai reçu en cadeau une jolie écharpe en soie couverte de roses anciennes, je me suis dit qu'il serait judicieux, pour en profiter pleinement, de lui associer un petit pull over. Et sans déroger à l'une des bonnes résolutions -bien au contraire- j'ai plongé dans mon stock pour en sortir un alpaga 100% extra fin (Sierra Andina d'ADRIAFIL) dans un coloris rose peu habituel. J'envisageais de tricoter le modèle TEMPT de K. Hargreaves

    Exit 2012, Vive 2013

    Mais avec l'alpaga,  qu'il  soit tricoté avec 1 fil et du 2,75 ou en double avec du 3,75, le résultat n'était pas à la hauteur : brouillé, mal défini, comme feutré. Je me suis alors dit qu'un point dentelle serait peut-être plus adapté. J'ai donc essayé le point layette déjà utilisé dans Trillium (d'E. Knight) avec 1 seul fil et du 2,75 :

    Exit 2012, Vive 2013

    Et cela me plaît beaucoup mieux. Pourtant, avant de me lancer, je vais tester un autre échantillon avec le point du modèle DESIRE toujours de K. Hargreaves -oui, je suis une fan inconditionnelle- qui aurait l'avantage d'être plus couvrant. Jugez plutôt :

    Exit 2012, Vive 2013

    Décision ultime au prochain épisode.

    En attendant, je vous souhaite à toutes celles et ceux qui me lisent régulièrement ou de temps en temps une excellente année 2013.


    3 commentaires
  • Je vous présente Carbone.

    Carbone

     

    C'est un chat qui, un beau jour, s'est installé sur ma terrasse et n'en est plus parti. Je pense qu'il a décidé que je devais l'adopter. Même si je ne suis pas tout-à-fait de cet avis. Je n'ai  toujours pas oublié ma minouchette disparue  et  je trouve qu'il a la patte plutôt autoritaire, griffue et agile. Mais malgré tout, j'ai  pris l'habitude de le nourrir et sans doute à cause de cela, il fait le guet près de la porte-fenêtre et dors volontiers dans la jardinière sous les sauges ou sur les fauteuils quand il y a  les coussins.

    Carbone, c'est aussi, le pull over que je tricote en ce moment. A cause de la couleur, bien sûr.

    J'ai terminé le dos (sans grand intérêt) et le devant avec ses poches et son col :

     

    Carbone

     

    Pour le moment, tout se passe normalement. Je pense que je suis aux bonne dimensions et le choix du mélange de fils et de  points - point de riz et point mousse- me convient bien. Mais comme toujours, il faut attendre la fin du montage pour être pleinement satisfaite. Soyons prudente !

    Je vous souhaite à toutes  une excellente semaine.


    4 commentaires
  • Une fois Posse terminé, j'ai repris mes aiguilles pour avancer un peu la couverture, d'autant qu'il me restait quelques grilles élaborées par mes petites-filles au cours de l'été qui n'avaient pas été tricotées.

    Voici donc les grilles d'Eva, de Léa, de leur maman Régine. Je n'ai pas voulu être en reste et ai aussi participé à cette oeuvre collective. 

    Quelques nouvelles mailles

    A y regarder de près, les personnalités de chacune transparaissent au travers des dessins. Je dois avouer que j'ai un faible tout particulier pour le carré de droite sur l'avant dernière rangée. Eva, sans  complètement nié les contraintes imposées pour l'exercice,  les a tout de même transgressées pour donner un mouvement  tournant à son dessin qui, à mes yeux, évoque des ailes de moulin.

    Il va falloir maintenant se creuser la cervelle  pour chercher de nouvelles combinaisons parce que, à ce jour, j'ai 44 carrés tricotés et pour bien faire il m'en faudrait 187  pour une couverture de 1,20m x 2m40.

    Ce projet, je le savais d'ailleurs au départ, est un ouvrage de longue haleine. Pour aligner quelques résultats à la fin de l'année, j'ai donc eu envie d'un modèle, utile, rapide, facile. Etant donné la saison, le mohair m'a semblé bien approprié.

    J'ai alors sorti de mes cartons un 63%mohair-37%viscose brun, donc peu salissant qui me paraissait bien convenir. Malheureusement, les premiers rangs de jersey envers se sont révélés assez décevants car, contrairement à ce que j'avais envisagé, le fil au profil très irrégulier fait de grosses bouloches inégalement réparties.

     

    Quelques nouvelles mailles

    J'ai  eu l'idée de le doubler d'un fil plus épais quoique très léger pour égaliser le rendu. J'ai ressorti de ma réserve un fil dont je pensais que je ne l'utiliserai jamais. Je me demande encore comment j'ai pu acheter une horreur pareille :   90% acrylique, 10% rhovyl d'une couleur des  plus improbables. Ou bien j'avais le moral dans les chaussettes ce jour-là ou bien je me suis dit que cela ne me coûterait pas cher  pour faire des essais divers de techniques, de  points, etc....

    Toujours est-il que l'association des deux présente un grand intérêt : couleur globale plus nuancée et moins tristounette et surtout lissage des bouloches.

    Quelques nouvelles mailles

    Et puis, en constatant que l'âme du fil mohair étant noire, ce serait peut-être judicieux d'accentuer cette couleur dans le projet par les finitions et pour favoriser la transition j'ai voulu augmenter l'effet par l'ajout d'un fil noir fin.

    Avant de démarrer, je me suis essayée à différents points avec de la radiangor noire.  C'est l'ajouré qui me  plaisait le mieux.

    Quelques nouvelles mailles

    Sans doute parce qu'il me faisait penser au modèle LONGING   que K. Hargreaves a publié dans son dernier opus "Enchanted",

    Quelques nouvelles mailles

    mais j'ai renoncé -pour l'instant- parce que je destine ce pull à un usage quotidien et que l'ajouré me semble peu adapté pour lutter contre les courants d'air. Et j'ai remplacé le fil noir de radiangor  par un faux mohair noir plus poilu et moins épais, d'autant que je n'étais pas certaine de disposer d'un nombre suffisant de pelotes radiangor.

    Et voici enfin, tout au point de riz, le début du dos :

    Quelques nouvelles mailles

    Pour le reste, ce sera du basique et du facile, tricoté avec des aiguilles 6,5. J'espère que je ne rencontrerai pas de difficultés en route.

    Bonne semaine à toutes

     


    1 commentaire
  • Pour l'instant, en couture, je ne me hasarde pas à faire des ouvrages qui puissent sortir de la maison. Peu expérimentée, même si je m'applique, n'hésite pas à défaire et refaire, il y a toujours trop de défauts.

    Il y a un certain temps je m'étais lancée dans la confection d'une robe de chambre. Mon idée était de tester un patron pour ensuite, si cela me convenait, rééditer la chose mais en tricot cette fois.

    La robe de chambre est terminée et je lui ai adjoint un pantalon en polaire. Je dois dire que je ne quitte ce dernier qu'à contre-coeur. Certes, il n'est pas des plus flatteurs mais il est tellement chaud et confortable qu'un de ces jours je lui fabriquerai même un petit frère, je pense.

    Voici le résultat de mes travaux.

    Tenue d'intérieur

    Comme vous le voyez, avec plus ou moins de bonheur, je me suis essayée aux poches passepoilées, aux manches à revers et aux boutonnières faites main (ma machine refusant une si grosse épaisseur). Après exécution, le patron d'origine (un Burda de manteau) a été rectifié, notamment pour la hauteur des pinces de poitrine. Malgré tout, je ne me vois pas dans un manteau de cette coupe que je trouve vieillotte. J'abandonne donc mon projet de tricoter un ouvrage sur ce modèle.

    Cet ouvrage de couture étant terminé, j'en ai tout de suite entamé un autre : un saut-de-lit, pour l'été cette fois, dans un coton gris et blanc que j'avais en stock, avec quelques petits détails rouge carmin pour réveiller le tout. 

     

    Tenue d'intérieur

    Je vous souhaite une excellente semaine à toutes.


    3 commentaires
  • Cette dernière semaine, je me suis essentiellement consacrée à la finition de Posse dont je veux absolument me débarrasser.

    J'ai donc rapidement tricoté les deux manches. Courtes il est vrai et sans jacquard ce qui m'a tout de même considérablement simplifié la vie.

    Voici donc Posse, fini, bloqué ... à  peine épousseté (je me suis aperçue après coup, sur la photo, qu'un petit fil trainait encore) et déjà oublié.

     

    Ouf ! Posse est fini.

    Ouf ! Posse est fini.

     

     

     

     

     .

     

     

     

     




     

     

     

     

    Mais en attendant de démarrer un nouveau projet (en mohair avec de grosses aiguilles, pour changer) je vais tricoter quelques carrés de couverture supplémentaires car entre deux rangs de Posse, j'ai préparé quelques grilles nouvelles.

    Bonne semaine à toutes.


    2 commentaires