• Je viens de préparer le dernier carré des faces "pliages" de mes coussins.

    A petits pas, je progresse...

    Et je suis assez contente de moi. Ce n'est  pas encore parfait, mais mes carrés sont  presque carrés et j'ai réussi à rattraper une bonne partie des erreurs de départ. Il faut dire qu'au réglet et à l'équerre, j'ai ajouté des outils que je me suis confectionnés pour l'occasion. En l'occurrence des gabarits en rhodoïd  transparent et quadrillé qui sont plus faciles à manipuler que l'équerre et me procurent davantage de précision.

    Pour ce dernier motif, j'ai beaucoup réduit le sampler de base et l'ai positionné en diagonale afin de pouvoir tricher encore un peu. Par ailleurs, j'ai estimé que sur l'ensemble des coussins, j'en aurai ainsi deux de chaque sorte.

    A mon sens, ce qui accroît le temps de confection est lié en grande partie à la nécessité de repasser soigneusement entre les séries de couture. En regardant l'envers, on voit mieux les temps de pause nécessaires entre deux assemblages :

    A petits pas, je progresse...

    Et voici les quatre faces, les unes à côté des autres, dans l'ordre de leur réalisation (de gauche à droite ):

    A petits pas, je progresse...

    Tous ces tops utilisent les même tissus, à l'exception du dernier dans lequel j'ai supprimé le "rosette" parce que mon amie Christine m'a fait judicieusement remarquer qu'au fil du temps j'ajoutais des strates. J'ai donc simplifié sur le dernier et je trouve qu'il s'en porte très bien. J'espère que la bande bleue finale qui doit amener les tops aux dimensions des coussins apportera une forme d'unité à l'ensemble d'autant que la couleur en est assez forte.

    Et maintenant, je vais me consacrer aux faces "tissage". Mais je compte m'y prendre d'une toute autre façon. Je vais commencer par les 4 coeurs de coussin, tous aux mêmes dimensions, et ensuite conserver la même construction périphérique. Cela me  permettra de mieux jauger l'impact des couleurs en comparant des masses similaires.

    Je vous souhaite à toutes un excellent week-end. 

     

    PS : En cliquant sur les photos, vous pouvez les agrandir et ainsi regarder les détails et évaluer les défauts !

     


    3 commentaires
  • Les choses ne vont pas toujours comme il faut ou comme l'on voudrait.  Peu importe, il faut faire avec.

    Je suis restée silencieuse longtemps car je n'avais rien de vraiment abouti à montrer d'une part et que le temps me manquait aussi beaucoup, d'autre part, ne serait-ce que pour évoquer de nouveaux projets ou la situation des en-cours du moment

    Il y a quelques temps déjà, j'ai évoqué mon adhésion à un club de patchwork qui, cette année, avait inscrit à son menu : pliages puis un peu plus tard tissages.

    Concernant les samplers, j'avais décidé de me focaliser sur quelques couleurs de base  ayant dans l'idée d'utiliser les samplers en question pour faire des coussins pour mes chaises de jardin.

    Je vous avais montré mon premier essai. Il a été suivi de trois autres ce qui fournit,,sur le thème du pliage, quatre motifs différents :

     

    Beaucoup de dispersion...

    Le carré de l'extrême gauche est vraiment très facile à réaliser et  a bonne allure, je trouve. En revanche les pliages en tout petits plis se sont révélés plus longs à préparer  et  à fignoler.

     

    Beaucoup de dispersion...

     

    Il était maintenant temps d'harmoniser ces samplers faits un peu à l'aveugle pour les transformer en coussins assortis. Le choix des tissus et des couleurs est ce que je préfère, en dépit du fait que cela soulève toujours beaucoup d'interrogations pour tenir compte de l'esprit général, des tissus en stock et de la faisabilité  pour une novice. Je trouvais l'ensemble un peu fade et tristounet en dépit des couleurs déjà bien présentes mais la touche de rouge carmin (plus sombre en réalité que sur la  photo) fut pour moi comme  un électrochoc, car, a priori, je n'aurais jamais pensé marier du rouge  à du kaki. Comme quoi...

    J'ai avancé un des motifs  pour l'amener aux dimensions du futur coussin qui doit être rectangulaire. Les dimensions définitives seront obtenues par des ajouts de coton bleu dur assez sombre et comme vous pouvez le voir sur les différentes photos j'ai l'intention d'e décliner les mêmes associations de tissus pour les trois autres coussins avec des variantes pour tenir compte du motif de base et de l'équilibre général des nuances. 

     

    Beaucoup de dispersion...

     

    Il y a encore beaucoup de travail pour arriver au bout de ces quatre faces.  Cela ne m'a pas empêchée de penser déjà au verso.

    Lors d'une journée continue, nous avons abordé la question des tissages. Non prévenue du thème, j'y suis arrivée sans les matériaux nécessaires et ai plongé dans la malle aux résidus pour trouver suffisamment de matière pour l'exercice du jour. 

    Heureusement surprise par le résultat, 

    Beaucoup de dispersion...

    je me suis dit que j'allais utiliser cette technique avec des variantes pour le dessous des coussins.

    J'ai donc repris mes couleurs de bases : bleu dur, turquoise et imprimé de K. Fassett en prévoyant des bandes de 12mm de large seulement pour avoir davantage de motifs sur un carré d'environ 22       cm de côté :

    Beaucoup de dispersion...

    Le résultat est moins gai que le précédent mais je  pense amener de la  lumière par les bandes qui me  permettront de retrouver les dimensions définitives du coussin.

    Le patchwork est un très intéressant divertissement mais fortement chronophage...

    Je vous souhaite  une excellente fin de semaine à toutes.


    2 commentaires
  • Les vacances sont finies, l'école a repris.

    Exit 2012, Vive 2013

    On range les décorations de Noël, on envoie ses voeux les plus ardents à tous ceux que l'on aime, on  prend une grande série de résolutions (du genre : cette année, je déstocke, je fais ceci, je ne fais plus cela) et gaillardement on attaque 2013.

    Sauf que, les bonnes résolutions n'étant faites que  pour être tenues qu'à moitié, j'ai laissé en plan les nombreux en-cours pour me lancer dans des échantillons. Comme j'ai reçu en cadeau une jolie écharpe en soie couverte de roses anciennes, je me suis dit qu'il serait judicieux, pour en profiter pleinement, de lui associer un petit pull over. Et sans déroger à l'une des bonnes résolutions -bien au contraire- j'ai plongé dans mon stock pour en sortir un alpaga 100% extra fin (Sierra Andina d'ADRIAFIL) dans un coloris rose peu habituel. J'envisageais de tricoter le modèle TEMPT de K. Hargreaves

    Exit 2012, Vive 2013

    Mais avec l'alpaga,  qu'il  soit tricoté avec 1 fil et du 2,75 ou en double avec du 3,75, le résultat n'était pas à la hauteur : brouillé, mal défini, comme feutré. Je me suis alors dit qu'un point dentelle serait peut-être plus adapté. J'ai donc essayé le point layette déjà utilisé dans Trillium (d'E. Knight) avec 1 seul fil et du 2,75 :

    Exit 2012, Vive 2013

    Et cela me plaît beaucoup mieux. Pourtant, avant de me lancer, je vais tester un autre échantillon avec le point du modèle DESIRE toujours de K. Hargreaves -oui, je suis une fan inconditionnelle- qui aurait l'avantage d'être plus couvrant. Jugez plutôt :

    Exit 2012, Vive 2013

    Décision ultime au prochain épisode.

    En attendant, je vous souhaite à toutes celles et ceux qui me lisent régulièrement ou de temps en temps une excellente année 2013.


    3 commentaires
  • Je vous présente Carbone.

    Carbone

     

    C'est un chat qui, un beau jour, s'est installé sur ma terrasse et n'en est plus parti. Je pense qu'il a décidé que je devais l'adopter. Même si je ne suis pas tout-à-fait de cet avis. Je n'ai  toujours pas oublié ma minouchette disparue  et  je trouve qu'il a la patte plutôt autoritaire, griffue et agile. Mais malgré tout, j'ai  pris l'habitude de le nourrir et sans doute à cause de cela, il fait le guet près de la porte-fenêtre et dors volontiers dans la jardinière sous les sauges ou sur les fauteuils quand il y a  les coussins.

    Carbone, c'est aussi, le pull over que je tricote en ce moment. A cause de la couleur, bien sûr.

    J'ai terminé le dos (sans grand intérêt) et le devant avec ses poches et son col :

     

    Carbone

     

    Pour le moment, tout se passe normalement. Je pense que je suis aux bonne dimensions et le choix du mélange de fils et de  points - point de riz et point mousse- me convient bien. Mais comme toujours, il faut attendre la fin du montage pour être pleinement satisfaite. Soyons prudente !

    Je vous souhaite à toutes  une excellente semaine.


    4 commentaires
  • Une fois Posse terminé, j'ai repris mes aiguilles pour avancer un peu la couverture, d'autant qu'il me restait quelques grilles élaborées par mes petites-filles au cours de l'été qui n'avaient pas été tricotées.

    Voici donc les grilles d'Eva, de Léa, de leur maman Régine. Je n'ai pas voulu être en reste et ai aussi participé à cette oeuvre collective. 

    Quelques nouvelles mailles

    A y regarder de près, les personnalités de chacune transparaissent au travers des dessins. Je dois avouer que j'ai un faible tout particulier pour le carré de droite sur l'avant dernière rangée. Eva, sans  complètement nié les contraintes imposées pour l'exercice,  les a tout de même transgressées pour donner un mouvement  tournant à son dessin qui, à mes yeux, évoque des ailes de moulin.

    Il va falloir maintenant se creuser la cervelle  pour chercher de nouvelles combinaisons parce que, à ce jour, j'ai 44 carrés tricotés et pour bien faire il m'en faudrait 187  pour une couverture de 1,20m x 2m40.

    Ce projet, je le savais d'ailleurs au départ, est un ouvrage de longue haleine. Pour aligner quelques résultats à la fin de l'année, j'ai donc eu envie d'un modèle, utile, rapide, facile. Etant donné la saison, le mohair m'a semblé bien approprié.

    J'ai alors sorti de mes cartons un 63%mohair-37%viscose brun, donc peu salissant qui me paraissait bien convenir. Malheureusement, les premiers rangs de jersey envers se sont révélés assez décevants car, contrairement à ce que j'avais envisagé, le fil au profil très irrégulier fait de grosses bouloches inégalement réparties.

     

    Quelques nouvelles mailles

    J'ai  eu l'idée de le doubler d'un fil plus épais quoique très léger pour égaliser le rendu. J'ai ressorti de ma réserve un fil dont je pensais que je ne l'utiliserai jamais. Je me demande encore comment j'ai pu acheter une horreur pareille :   90% acrylique, 10% rhovyl d'une couleur des  plus improbables. Ou bien j'avais le moral dans les chaussettes ce jour-là ou bien je me suis dit que cela ne me coûterait pas cher  pour faire des essais divers de techniques, de  points, etc....

    Toujours est-il que l'association des deux présente un grand intérêt : couleur globale plus nuancée et moins tristounette et surtout lissage des bouloches.

    Quelques nouvelles mailles

    Et puis, en constatant que l'âme du fil mohair étant noire, ce serait peut-être judicieux d'accentuer cette couleur dans le projet par les finitions et pour favoriser la transition j'ai voulu augmenter l'effet par l'ajout d'un fil noir fin.

    Avant de démarrer, je me suis essayée à différents points avec de la radiangor noire.  C'est l'ajouré qui me  plaisait le mieux.

    Quelques nouvelles mailles

    Sans doute parce qu'il me faisait penser au modèle LONGING   que K. Hargreaves a publié dans son dernier opus "Enchanted",

    Quelques nouvelles mailles

    mais j'ai renoncé -pour l'instant- parce que je destine ce pull à un usage quotidien et que l'ajouré me semble peu adapté pour lutter contre les courants d'air. Et j'ai remplacé le fil noir de radiangor  par un faux mohair noir plus poilu et moins épais, d'autant que je n'étais pas certaine de disposer d'un nombre suffisant de pelotes radiangor.

    Et voici enfin, tout au point de riz, le début du dos :

    Quelques nouvelles mailles

    Pour le reste, ce sera du basique et du facile, tricoté avec des aiguilles 6,5. J'espère que je ne rencontrerai pas de difficultés en route.

    Bonne semaine à toutes

     


    1 commentaire