• Période orange

    Mes petites-filles adorent les crêpes et moi aussi car je trouve que c'est toujours un moment extrêmement convivial de les préparer et les déguster ensemble.  Cela fait des années que j'essaie la recette d'un tel ou d'un tel sans jamais être vraiment satisfaite. Mais cette fois-ci j'en ai trouvé une parfaitement à mon goût et désormais je ne chercherai pas plus loin.

    Je veux parler de la recette que Christophe MICHALAK (Champion du Monde de pâtisserie en 2005 - rien de moins que cela, s'il vous plaît) nous livre dans son livre "Les desserts qui me font craquer" édité chez Plon.

    Période orange

    Très simple : rien de plus que les ingrédients de base :

    • 200g de farine,
    • 500g de lait (50cl)
    • 60g de sucre glace,
    • 2 jaunes d'oeufs et 2 oeufs entiers (respectivement 40g et 100g)
    • 80g de beurre,
    • grand marnier (10cl)
    • zestes d'orange (1pièce)

    Comme chacun le sait, la pâtisserie est affaire de précision. J'ai donc pris le parti (et je le fais chaque fois que je teste une nouvelle recette) de peser scrupuleusement les ingrédients. Par rapport aux recettes que j'avais utilisées jusqu'à présent, la différence essentielle tient :

    -   au nombre d'oeufs,

    - au remplacement du sucre en poudre  par du sucre glace,

    - au beurre transformé en beurre noisette, et passé 

    - ainsi qu'à la méthode de préparation de la pâte.

    Je tamisais toujours le sucre et la farine mais cette fois-ci, à l'inverse des préparations précédentes, il faut délayer au fouet les oeufs dans le lait avant de les ajouter progressivement au mélange farine/suce glace ce qui présente le grand avantage d'éviter les grumeaux à tel point qu'il s'avère même inutile d'utiliser le batteur.

    Autre avantage : la préparation est utilisable tout de suite à l'inverse de celles qui préconisent de laisser reposer la pâte.

    Personnellement, après plusieurs essais dont certains ont été tentés par mes petites-filles (c'est vraiment un jeu d'enfant) j'ai fixé ma propre recette en ajoutant un grain de sel (oublié volontairement dans la recette originale ?), et soutenu les zestes d'orange par quelques gouttes d'arôme naturel d'orange tout en supprimant l'alcool.

    Evidemment, lors de la cuisson, tout dépend de la quantité de pâte déposée dans la poêle. Personnellement j'en mets assez peu afin d'obtenir une crêpe moelleuse à coeur et croustillante en périphérie. J'apprécie particulièrement cette différence de texture. Ajoutez à cela que les crêpes sont très savoureuses sans ajout supplémentaire, ce que mes petites-filles ne démentiront pas.

    Période orange

     

    Période orange, disais-je. En allant à Paris, je savais pertinemment où trouver les oranges amères que je recherchais pour  confectionner du vin d'orange.

    C'est  pour moi un premier essai que je voulais tenter depuis longtemps en prévision de soirées festives. J'ai compulsé mes ouvrages, regardé sur internet et finalement opté pour la recette de mon amie Christine parce qu'elle en a été satisfaite et aussi parce qu'il me manquait pour les autres un contenant en verre assez grand.

    L'opération se déroule en deux temps :

    - Il faut laisser macérer pendant 2 mois le zeste de 5 oranges amères, une orange douce et un citron non traités coupés en morceaux, une gousse de vanille fendue, 10g d'écorce de cannelle, 1 litre d'alcool de fruit. Vite fait...

    Période orange

    - Après cela il faut être un peu patient et au bout de 2 mois passer la préparation jusqu'à obtention d'une limpidité parfaite. Ensuite faire fondre de 350g à 600g de sucre (selon les goûts de chacun) dans un demi-litre de vin puis ajouter le reste du vin (5l au total, blanc ou rosé au choix).

    Le vin d'orange peut être consommé quelques jours plus tard mais il peut se conserver 2 à 3 ans et parait-il n'en est que meilleur.

    Pour le moment, je n'en suis qu'au premier stade et la  première dégustation n'est prévue que dans deux, trois mois...je vous en reparlerai.

    Et puis j'ai voulu refaire le gâteau à l'orange dont Libby nous a donné la recette dans son  post du 22 janvier mais en utilisant des oranges sanguines pour tester s'il y aurait une différence. C'était comme un coup de soleil car il est ressorti bien bronzé du four. Tout aussi délicieux que le premier. Mais franchement, je ne crois pas que les oranges y soient pour grand chose.

     

    Période orange

     

    Et comme il me restait encore des oranges, j'ai fait de la confiture en mélangeant oranges amères, oranges douces et oranges sanguines. Et contrairement à ce que je craignais les enfants ont beaucoup apprécié  l'amertume des oranges amères, bien tempérée il est vrai par les autres.

    Période orange

    Excellente semaine à toutes.


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    4
    gildebert
    Dimanche 11 Mars 2012 à 09:53

    Je suis vraiment un privilégié !!

    3
    gildebert
    Samedi 10 Mars 2012 à 16:43

    Evidemment, cette recette de crèpes ne peut donner que des résultats fameux et favorables, sans compter qu'avec la confiture d'orange... cela doit renforcer la saveur. A propos j'ai terminé mon premier pot, mais je vais attaquer dans mes réserves.

    2
    Jeudi 8 Mars 2012 à 08:40

    Ce poste est d'une gourmandise!!  Les crêpes sont le dessert préféré de mon fils Charles. Je vais essayer ce week-end cette recette ... La confiture d'oranges maison quel délice.

    1
    Mercredi 7 Mars 2012 à 09:12

    Comme j'aimerais manger des crêpes avec vous 3...avec la confiture d'orange, bien sûre, car c'est l'une de mes préférées avec la figue...quand au vin, j'espère que l'on pourra en boire un jour ensemble....pour fêter notre rencontre, peut-être ?....cela s'était passé en mars, il y a 4 ans, lorsque j'étais venue à Pau pour l'anniversaire de mon amie Fernande...http://jogeozebest.canalblog.com/archives/2008/03/15/index.html...souvenirs, souvenirs !....à bientôt, je t'embrasse...



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :