• Après les hexagones qui m'avaient donné bien du biais à retordre, je me suis penchée sur le  cas des étoiles.

    Et j'étais ravie. Vraiment ravie parce qu'à force de farfouiller sur le net j'ai découvert le site de "Mamounette bla-bla" qui expliquait avec moult photos en grand format comment procéder. J'étais sauvée ! Ma satisfaction ne fut que de courte durée, car une fois de plus je me suis perdue à contempler les étoiles  en voyant des cubes ou des hexagones bleus... de nouveau, j'ai bataillé. 

    Je me suis alors souvenue qu'en mileu professionnel je me suis fait traitée une fois de teckel à poil dur parce que je ne lachais pas facilement le morceau. Et j'ai donc insisté, me focalisant uniquement sur les étoiles. Il faut que j'admette la dure réalité : je ne vois qu'en deux dimensions.

    [Sans titre] 

    Satisfaite d'avoir vaincu mon handicap, je me suis alors fait plaisir pour le quatrième motif en optant pour une formule plus simple en deux dimensions seulement cette fois : le pied de coq. Mais satisfaite qu'à demi, car je le trouve disproportionné par rapport aux trois autres

    [Sans titre]

    Petit sondage : quel est votre préféré des quatre ?

    Me voici pourvue des centres des 4 coussins. Il me reste à les peaufiner, les fixer, les normaliser et prévoir leur habillage. Mais pour cette ernière étape avant l'ultime assemblage qui les transformera en coussins, j'attends avec impatience la visite de mon amie Christine. Je sais qu'elle n'est pas adepte du patchwork mais je suis certaine qu'elle se laissera tenter par le plaisir de farfouiller dans mes tissus et je gage que nos choix seront différents. J'attends beaucoup de cette confrontation qui risque de m'ouvrir des horizons nouveaux.

    Pour cela, il faudra tout de même attendre début avril. Patience, donc...

    Excellente semaine à toutes.


    2 commentaires
  • Oublions les anglicismes. Je vous parlerai donc de tissage, encore que le mot meshwork se révèle bien utile lorsque l'envie me  prend de rechercher des modèles sur internet.

    Lors de mon dernier passage, je vous avais fait part de  mon intention de réaliser 4 carrés avec cette technique pour en faire les 4 faces verso pour les coussins des chaises de jardin.

    Voici le deuxième. J'avoue que j'ai éprouvé de grandes difficultés à en venir à bout. Il est vrai que je n'avais pour modèle qu'une photcopie, en noir et blanc de surcroît, ce qui ne rendait pas très aisée la lecture des passages dessous-dessous des bandes à tisser. Mais je pense qu'en réalité c'est mon incapacité à percevoir les choses dans l'espace qui est à l'origine des défauts que j'observais une fois le tissage terminé. Une première fois, j'avais bien obtenu des hexagones mais en y regardant de plus près je me suis rendue compte que les hexagones en question, regardés d'une certaine façon, formaient aussi des cubes. J'ai donc redéfait beaucoup de bandes et les ai retissées pour obtenir des cubes tous orientés de la même façon. Ce fut un excellent exercice de rééducation. Sera-t'il profitable pour la suite ?

    Voici le résultat, tout juste sorti de l'atelier, sachant qu'il doit y retourner pour tenter d'ajuster les bandes afin d'obtenir des cubes vraiment cubiques et bien alignés, puis le ramener à des dimensions normalisées.

    J'ai tellement bataillé et pesté contre ma photocopie défaillante que j'ai failli m'offrir ce livre-ci même si je ne lis pas le japonais, ne serait-ce que pour avoir enfin des images en couleurs :

    Meshwork :hexagones

    Mais l'heure est aux économies et j'ai donc renoncé. Pour l'instant du moins.

    Me voici maintenant à la tête de deux carrés. L'effet est fort différent en dépit du fait que ce sont les mêmes tissus taillés en bandes de format identique.

    Il faut maintenant que j'attaque le troisième.

    Bonne semaine à toutes. 

     

     PS : En cliquant sur les images, vous pouvez agrandir les photos et mieux voir le passage des bandes.


    2 commentaires